27 octobre – Mon Dieu, je suis à toi – A chaque jour

Mon Dieu, je suis à toi

« Éternel, j’ai crié à toi, j’ai imploré l’Éternel … Écoute Éternel, aie pitié de moi ! Éternel, secours-moi ! »

Psaumes 30.9, 11

James Hannington est né en Angleterre en 1847. Après un temps dans les affaires, puis dans l’armée, il s’est formé pour être missionnaire. À 25 ans, il est parti servir Dieu en Ouganda. Malheureusement, en route, il a contracté la malaria. Il était tellement malade qu’il a été obligé de faire demi-tour et de retourner en Angleterre. Trois ans plus tard, il repartait en Afrique.

Après un séjour à Mombasa, au Kenya, il a entrepris un périlleux voyage à pied pour arriver en Ouganda. Il savait que ce pays était hostile aux missionnaires. Plusieurs avaient déjà été tués sur l’ordre de Mwanga, le chef de la région du Baganda. En arrivant en Ouganda, Mwanga lui a interdit de remonter la rivière en bateau, mais Hannington n’en a pas tenu compte. En réponse, son équipe et lui ont tous été capturés.

Dans son journal personnel, Hannington décrit son arrivée en octobre 1885 de la manière suivante :

Un groupe de 20 voyous nous ont attrapés. J’ai été violemment battu et traîné par terre sur plusieurs dizaines de mètres. J’avais mal partout. On nous a mis dans une hutte dont le sol est jonché de peaux de bananes pourries et de toutes sortes d’insectes. Je n’ai même pas la force de tenir ma Bible entre les mains. Je m’attends à mourir sous peu. Je ne vais pas pouvoir tenir longtemps ici. Mon Dieu, je suis à toi…

Le 27 octobre, il a écrit : « Je me sens très faible. Je ne sais que penser, cependant le Seigneur doit faire ce qui lui semble bon. » Le lendemain, il était fiévreux et couvert d’insectes. Le moral n’étant pas bon, il a quand même pu trouver du réconfort en lisant le Psaume 27. Le jour suivant, le Seigneur l’a consolé avec le Psaume 30. Ce même jour, le 29 octobre 1885, il a été tué. Il n’avait que 38 ans. Tous ses porteurs africains ont connu le même sort. En tout, à cette époque, plus de 20 chrétiens sont morts pour leur foi.

Certes, James a crié vers Dieu, il a imploré Dieu, mais Dieu l’a délivré de ses souffrances de manière inattendue, après l’avoir réconforté par sa Parole.

Lecture du jour : Matthieu 7

A chaque jour suffit sa grâce livre de D. Sutherland aux Editions Clé

 

 

Extrait du livre « À chaque jour suffit sa grâce » de David Sutherland.

Disponible sur editionscle.com et en librairie le 31.10.2018

Vous aimez l'article ? Dites-le et partagez-le !

Auteur de l’article : Éditions Clé

Éditions Clé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *