28 octobre – Avoir honte des paroles du Christ ? – A chaque jour…

Avoir honte des paroles du Christ ?

« En effet, celui qui aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire … »

Luc 9.26

Gregor Dalliard est né en Suisse, en novembre 1947. Il était le septième enfant d’une famille qui en comptait douze. Très tôt, on lui a enseigné qu’en dehors de l’Église catholique, il n’y avait pas de salut. Il allait à la messe tous les jours, répétait les prières qu’il apprenait par cœur et faisait des pèlerinages. Il espérait même qu’un jour, étant donné son zèle pour l’Église, il serait canonisé par le Pape !

Personne n’a été étonné lorsque Gregor a entrepris des études afin de devenir prêtre. C’est pendant ces études qu’il a connu le mouvement charismatique, qui prenait alors naissance au sein de l’Église catholique. Ce mouvement encourageait la lecture personnelle de la Bible, mais Gregor fut d’abord très méfiant. Cependant, son zèle a été renouvelé grâce à des contacts avec quelques personnes qui faisaient partie de ce mouvement. Non pas un zèle pour la Bible et le Seigneur Jésus, mais un zèle pour le Pape et les dogmes catholiques !

Lorsque Gregor a été affecté à une nouvelle paroisse comme prêtre en 1983, l’Évêque l’a mis en garde contre les groupes d’étude biblique et de prière. De son côté, Gregor avait décidé de prendre ses distances à l’égard du mouvement charismatique. Pendant ses moments de lecture biblique, il a commencé à remettre en question les doctrines fondamentales de l’Église catholique. C’est ainsi que, durant l’été 1988, il a compris son besoin d’une conversion personnelle à Jésus-Christ. Il a demandé pardon et a reçu une vie nouvelle en donnant toute sa vie à Dieu.

Peu de temps après, il a été convoqué par l’Évêque de son diocèse. En effet, lors d’un grand rassemblement en honneur de Marie, la mère de Jésus, Gregor avait osé contredire la doctrine officielle la concernant. Il s’est défendu, tout comme Luther autrefois, en se basant uniquement sur la Parole de Dieu. Il a été excommunié sur-le-champ et, en peu de temps, des rumeurs ont circulé à son sujet… Il serait psychologiquement instable… un cas psychiatrique, etc.

Malgré des menaces de mort et des pressions de toutes sortes de la part des autorités religieuses, Gregor a tenu bon, sachant qu’il voulait à tout prix rester fidèle à Dieu et à sa Parole. D’autres personnes de sa paroisse ont quitté l’Église, parce qu’elles aussi se sont converties. Depuis sa prise de position en faveur du véritable Évangile, le Seigneur a offert de nombreuses occasions de service à Gregor. Il s’est marié en ce jour de 1989 et, avec son épouse, il a fondé une association pour aider les catholiques en recherche. Ils ont ensuite fondé une deuxième association pour informer les gens concernant différents aspects du catholicisme.

Gregor Dalliard n’avait pas honte de Christ et de ses paroles. Christ n’aura pas honte de lui « quand il viendra dans sa gloire ».

Lecture du jour : Psaumes 55–57

A chaque jour suffit sa grâce livre de D. Sutherland aux Editions Clé

 

 

Extrait du livre « À chaque jour suffit sa grâce » de David Sutherland.

Disponible sur editionscle.com et en librairie le 31.10.2018

Vous aimez l'article ? Dites-le et partagez-le !

Auteur de l’article : Éditions Clé

Éditions Clé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *