Jour 22. Partie 2 : Guide de survie pour ceux qui souffrent – L’adoration


Lire : 2 Chroniques 20.21-22


La préparation ne consiste pas seulement à survivre aux catastrophes, mais aussi à survivre aux chagrins qui accompagnent la vie sur une planète déchue. Une des armes de notre arsenal de « préparation à la souffrance » consiste à cultiver un fort sentiment d’émerveillement. Une deuxième est l’adoration, le cœur qui se tourne vers Dieu dans l’amour et l’adoration.

Au plus profond de la souffrance, notre adoration ne s’élève, parfois, que par la force de l’obéissance pure et simple, soutenue par une volonté résolue. Parfois, notre volonté s’empare même de nos émotions, et le regard s’éclaire, le cœur est apaisé par une lueur d’espoir imprévue qui perce miraculeusement à travers l’obscurité.

C’est le pouvoir de l’adoration.

Des bataillons de musiciens

Le roi Josaphat avait compris le pouvoir de l’adoration. En fait, il estimait que l’adoration était si puissante qu’il plaçait des chanteurs à la tête de son armée lorsqu’ils allaient au combat. Imaginez les railleries de l’ennemi lorsqu’il voyait l’armée de Juda s’avancer vers lui pour la bataille, menée par des musiciens ! Comme il est écrit, « Au moment où l’on commençait les chants et les louanges, L’ÉTERNEL plaça une embuscade contre les Ammonites, les Moabites et les habitants de la région montagneuse ’de Séir qui étaient venus contre Juda, et ils furent battus » (2 Chroniques 20.22).

C’est le pouvoir de l’adoration.

Conseils pour l’adoration dans les moments difficiles

Adorer à haute voix. Sentendre dire une vérité à haute voix la fait pénétrer plus profondément dans nos cœurs et nos esprits que lorsqu’elle flotte comme une brume dans nos esprits. De plus, notre adversaire et ses sbires, qui ne peuvent pas lire dans nos pensées, détestent entendre notre adoration ! C’est comme si vous leur asséniez un coup de poing.

Adorer avec reconnaissance. Il y a de la puissance dans le simple fait de dire merci – surtout à notre Père céleste. Peut-être que si Dieu nous dit de « rendre grâce en toutes choses », c’est non seulement parce que cela est juste, mais aussi parce que la reconnaissance a un pouvoir de guérison, et ce d’autant plus que nous nous sentons moins enclins à la gratitude.

Adorer avec des chants. La science ne peut pas comprendre pleinement le lien qui existe entre les humains et la musique. La musique touche toute la personne, elle nous fait taper du pied, bouger en rythme (physiquement), elle suscite en nous le bonheur et les larmes (émotionnellement) et nous élève dans l’adoration et l’exaltation (spirituellement). Et tout cela se produit souvent sans effort conscient de notre part. La souffrance est une guerre parce que notre adversaire, l’opportuniste ultime, frappe plus fort quand nous sommes à terre. En suivant le plan de bataille de Josaphat, nous pouvons nous relever et vaincre par l’adoration.

Qu’en pensez-vous ?

  • L’adoration vous a-t-elle déjà élevé au-dessus d’une douleur et d’une tristesse profondes, ne serait-ce que pour un instant ? Décrivez ce à quoi cela ressemblait et ce que vous avez ressenti.

Est-ce simplement une fonction des émotions, ou de la raison/logique, ou des deux ? Précisez.


en partenariat avec Encompass World Partners

Vous aimez l'article ? Cliquez «J'aime» ou partagez l'article sur un réseau social. Vous nous aidez à le faire connaitre ;)

Auteur de l’article : Éditions Clé

Éditions Clé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *