Jour 24. Les éclaboussures de l’enfer


Lire : Psaumes 91.14-16


Si le nom de Joni Erikson Tada est largement connu dans une grande partie de l’Amérique du Nord, ce n’est pas en raison de ses talents d’artiste, de musicienne ou d’oratrice, mais en raison de son handicap. Elle a été quadriplégique toute sa vie, sauf au cours des 16 premières années, avant un accident de plongée. Des décennies de vie avec son handicap l’ont transformée en une femme d’une sagesse et d’une beauté extraordinaires, faisant d’elle l’une des principales voix s’exprimant aujourd’hui sur le rôle de la douleur et de la souffrance dans l’expérience humaine.

J’ai récemment entendu une émission de radio dans laquelle Joni partageait une conversation qu’elle et son mari ont eue un jour en rentrant chez eux en voiture d’un centre de traitement où elle venait d’être soignée pour un cancer. Voici la transcription de cette partie de l’émission :

« Mon mari Ken me ramenait chez moi un jour sur l’autoroute 101 après un traitement de chimiothérapie. En conduisant, nous discutions de la souffrance comme d’une petite éclaboussure de l’enfer – une petite dose d’enfer arrivée à l’avance, pour nous faire réfléchir et nous aider à apprécier tout ce que le Sauveur a fait pour nous délivrer de cet enfer ultime. Et nous parlions de ce qu’est la souffrance, oui ; une éclaboussure de l’enfer. C’est horrible, c’est difficile, c’est terrible.

Et puis, alors que nous nous arrêtions dans l’allée et qu’il coupait le contact, nous sommes restés assis un moment et en avons discuté “Alors, qu’est-ce que les éclaboussures du ciel ? S’agit-il de ces journées faciles et brillantes où les oiseaux chantent et où tout est rose ?” Nous nous sommes arrêtés un moment, puis nous avons décidé : “Non, les éclaboussures du ciel, ce sont les moments où vous trouvez Jésus dans les éclaboussures de l’enfer”. Il n’y a rien de plus doux, rien de plus poignant et de plus tendre que de trouver Jésus au milieu de vos circonstances infernales parce qu’alors, et alors seulement, nous trouvons une extase incomparable. Nous ne voyons pas cette facette de Lui en dehors de l’adversité, mais quand nous découvrons le Sauveur au milieu de notre souffrance… quelle douceur nous y rencontrons. »

Qu’en pensez-vous ?

  • Imaginez que vous êtes Daniel. Comment pensez-vous qu’il pourrait décrire son « éclaboussement de l’enfer » à l’approche de son épreuve et au sein de cette épreuve, dans la fosse aux lions ? Et comment aurait-il pu décrire son « éclaboussement du ciel » ?

  • Décrivez un « éclaboussement » poignant de l’enfer que vous avez vécu, au cours duquel vous avez découvert un « éclaboussement du ciel », en rencontrant Jésus au sein de cette épreuve.


en partenariat avec Encompass World Partners

Vous aimez l'article ? Cliquez «J'aime» ou partagez l'article sur un réseau social. Vous nous aidez à le faire connaitre ;)

Auteur de l’article : Éditions Clé

Éditions Clé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *