Jour 26. Partie 2 : Prière – Adoration soumise et respectueuse


Lire : Hébreux 5.7


Hébreux 5.7 dit que la prière de Jésus pendant son plus grand moment de crise a été entendue « à cause de sa soumission à Dieu  » (Semeur). La soumission respectueuse est essentielle, non seulement dans la prière, mais aussi pour notre vie quotidienne. Sans elle, la foi en notre Dieu toujours bon, tout-puissant et omniscient est impossible. Le contraire de la soumission respectueuse est l’esprit que l’on retrouve dans l’histoire pathétique de l’auteur Charles Templeton.

Au début de son ministère, Templeton a voyagé et prêché avec Billy Graham. Des deux, c’est Templeton qui était réputé pour avoir les dons les plus puissants, mais il avait aussi quelque chose que Billy Graham n’avait pas : des doutes croissants. L’interview de Lee Strobel avec Templeton pour son livre Plaidoyer pour la foi, donne un aperçu de la chute de cet homme dans l’agnosticisme. Cette chute peut être attribuée au désaccord de Templeton sur la façon dont Dieu dirigeait la planète. On peut dire sans risque de se tromper que Templeton n’a pas fait preuve d’une soumission respectueuse.

Selon Templeton, sa foi s’est finalement brisée sous le poids d’une photo du magazine Life dans un article portant sur une sécheresse dévastatrice en Afrique. Sur cette photo, une femme africaine tient son bébé mort dans ses bras, son visage agonisant tourné vers le ciel. Templeton déclare : « Je me suis dit : Est-il possible de croire qu’il existe un Créateur aimant ou bienveillant alors que cette femme n’avait besoin que de la pluie ? » (Plaidoyer pour la foi) Templeton cite d’autres raisons pour lesquelles il lui était impossible de croire au Dieu de la Bible, telles que l’enseignement de la Bible sur l’enfer, et l’existence du mal et de la maladie.

Vers la fin de sa vie en 1999, Templeton a publié, Farewell to God : My Reasons for Rejecting the Christian Faith, [Adieu à Dieu : Mes raisons de rejeter la foi chrétienne], dans lequel il explique pourquoi il a abandonné sa foi. L’une de ces raisons, qu’il décrit de manière particulièrement horrible, est la maladie d’Alzheimer. Il s’avère qu’on lui avait récemment diagnostiqué cette maladie, qui allait lui coûter la vie deux ans après la publication de son livre.

L’arrogance de Templeton rappelle un peu ce à quoi Job commençait à ressembler, mais avec une différence importante : Job était humble et s’est rapidement repenti d’avoir « obscurci » le caractère de Dieu, tandis que Templeton s’est mis à suivre le raisonnement humain. Une arrogance fière, à l’opposé d’une soumission respectueuse, caractérise l’erreur de Templeton, et explique pourquoi son histoire s’est terminée si différemment de celle de Job, et ’par ailleurs, de celle de Billy Graham. Y a-t-il une façon plus poignante d’illustrer l’importance de la soumission respectueuse que les trajectoires divergentes des vies de Templeton et de Graham ?

Qu’en pensez-vous ?

  • Quelles sont les questions communes qui font débat de nos jours et qui peuvent conduire les croyants à lutter contre le doute comme l’a fait Templeton ?

  • Comment une personne confrontée à un doute réel pourrait-elle réagir avec une soumission respectueuse comme l’a fait Billy Graham, en contraste flagrant avec Templeton ? Comment cela se manifesterait-il ?

Que  peut faire un croyant pour éviter l’erreur dans laquelle Charles Templeton est tombé ?


en partenariat avec Encompass World Partners

Vous aimez l'article ? Cliquez «J'aime» ou partagez l'article sur un réseau social. Vous nous aidez à le faire connaitre ;)

Auteur de l’article : Éditions Clé

Éditions Clé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *