Entretien avec Aurélie Bricaud pour Elles ont vu la fidélité de Dieu


Bonjour à tous et bienvenue dans cet entretien avec une autrice, autrice d’un chapitre dans Elles ont vu la fidélité de Dieu un recueil de 16 témoignages sur la fidélité de Dieu.

Est ce que tu pourrais te présenter ?
Je m’appelle Aurélie Bricaud et j’ai fait partie de ce collectif de femmes qui ont raconté leu témoignage je suis au service du Seigneur dans l’œuvre de Teen Ranch là même où nous enregistrons cette vidéo. Je suis engagée auprès de mon mari pour la gestion de ce centre de vacances et je suis également auteure bloggeuse sur toutpoursagloire.com et je co-anime de manière hebdomadaire un podcast avec Angie Velasquez Thornton qui a édité justement cet ouvrage.

Est-ce que tu pourrais nous parler de ton chapitre ?
Alors j’ai écrit le dernier chapitre du livre je sais pas si c pour garder le meilleur pour la fin, en tout cas j’ai écrit une partie de mon histoire, qui concerne justement le début dans le ministère, le moment où sylvain (son mari) a eu son cancer et les mois, années, qui ont été vécue à travers cette maladie.

Pourquoi le choix de ce sujet ?
J’ai longtemps hésité sur le sujet parce qu’e y »il y avait d’autres aspects de ma vie que j’avais aussi envie d’aborder. On validé ce choix avec Angie parce qu’il nous semblait que c’était une épreuve qui touchait pas mal personne finalement et que c’était peut-être plus pertinent, par rapport aux autres témoignages qui étaient inclus dans le livre, de s’axer sur ce sujet là.

Est-ce que tu arriverais en trois mots à résumer ton témoignage ?
– Contexte, contexte d’épreuve je crois que Dieu dans sa souveraineté ne va pas nous donner des épreuves à un moment hasardeux de notre vie y’a un contexte qui était là et qui était particulier dans mon histoire
– Jésus, pour faire dans l’originalité parce que les épreuves nous montrent un autre aspect du Seigneur que nous connaissons et que nous côtoyons au quotidien
– Poupées russes

Tu nous parles dans le chapitre d’un passage difficile de votre vie avec Sylvain, est-ce que t’as eu des difficultés pour écrire ça ?
Alors, pendant plusieurs mois j’ai dit à Angie « je n’écrirai pas dans ce livre ». Pendant plusieurs mois, je lui ai dit « non je ne veux pas écrire sur ce sujet là » parce que c’était lointain. Il faut savoir que ça s’est passé il y a un peu plus de 12 ans maintenant. En fait, qu’and on relit des moments de notre vie comme ça qui ont été particulièrement intense je crois que notre mémoire nous fait un petit peu défaut sur certains aspects et j’avais peur de ne pas être assez juste et peut-être un peu too much sur certains aspects en mode « bon bah voilà maintenant j’ai pris du recul sur la manière dont j’ai vécu les choses » et peut-être finalement de manquer de tact et d’être dans un témoignage surfait où je serais dans la dédramatisation « non mais c’et pas si grave de vivre ça etc » parce que d’autres épreuves ont suivi derrière. J’étais pas très à l’aise à l’idée de parler de ça, et comme j’en parle très peu, j’ai mis beaucoup de temps pour trouver mes mots, savoir sur quoi j’allais m’axer parce que j’avais pas tout un livre pour raconter tout ça, il a fallu synthétiser, choisir certains aspects et c’était un vrai défi. Je sais pas si je réécrirais sur des choses que j’ai vécu personnellement, parce que je trouve que c’est plus difficile que de partager une réflexion sur un texte biblique, un concept théologique. Il y a un engagement qui est fait dans ce livre, je pense que c’est très fort et ça se ressent à la lecture mais en tout cas ça a été un vrai défi de l’écrire.

Est-ce que tu aurais encouragement pour quelqu’un qui traverse une épreuve semblable à la tienne ?
Je trouve que c hyper délicat de se projet par rapport à quelqu’un qui a vécu la même épreuve que j’ai pu vivre. Parce que je pourrais tomber dans l’écueil de « oui bah tu dois vivre exactement ce que j’ai vécu comme j’ai vécu fais plutôt ci plutôt ça ». Peut-être un conseil ce serait, trouve quelqu’un, une amie avec qui tu peux passer des moments simple. discuter, prendre un café, s’aérer, faire du shopping. Ces moments de simplicité c’est peut-être finalement ce qui permet de se reposer un petit peu.

Dans ton chapitre tu parles du soutien que vous avez pu recevoir de personnes autour de vous notamment dans l’église. Est-ce que tu aurais un conseil pour ces personnes qui voudraient soutenir des proches ou au contraire des choses que tu aurais préféré qu’on te dise pas ou qu’on ne fasse pas ?
Le plus difficile ça a été d’affronter tout ce qui est un peu conseil vite fait bois du persil mange du curcuma prépare ci et ça à ton mari même si je pense qu’il faut voir le côté bienveillant des gens qui cherchent à encourager à donner des petits conseils etc en fait quand tu te prends la bombe et que tu dois gérer au quotidien qq de malade et des enfants en bas pages, en fait els conseils qui arrive de toute part c’est pas évident à gérer. Par contre ce que j’ai apprécié ça a été les aides pratiques « je te propose cette semaine de garder tes enfants pendant qq heures »  »tiens j’ai préparé un plat pour la famille, j’ai fait une portion en plus pour vous ». Des choses assez simples où on se dit « je suis allégée dans certaines taches » et c’est encourageant de voir que y’a des gens qui prient aussi j crois que c’est ça qui m’a le plus encouragée et touchée parce que ç a été une période de ma vie où j’ai eu bcp de mal à me poser dans la prière et a avoir des moments apaisé avec le Seigneur. Et c’était hyper encourageant d’entendre des frères et sœurs prier pour nous et prier pour la santé de Sylvain moi c’était des prières que j’arrivais pas à formuler, de prier pour que mon mari soit guéri je suis pas sûre que c’était un manque de foi mais j’en fait j’étais tellement dans une disposition de me dire en fait il se passera ce que Dieu voudra qu’il se passe que bah finalement ça a été une manière pour nos frère et sœurs de vivre ça autrement et ça m’encourageait bcp en fait de savoir que les gens priaient pour ça.

Qu’est ce que tu voudrais que la lecture de ce livre produise dans la vie du lecteur ?
Dans le cadre de mon ministère, il y a toujours quelque chose qui m’étonne et qui me dépasse ; c’est qu’il arrive régulièrement que des membres de l’équipe, des animateurs, des staffs donnent leur témoignage de conversion ou de moments qu’ils ont vécu dans leur vie, des moments marquants avec le Seigneur. En fait c’est des moments que les campeurs attendent le plus dans la semaine, c’est le moment où y’a des choses qui percutent dans le cœur  »waw ce que cette personne a vécu avec dieu mi aussi j’ai envie de la vivre » et en fait c’est pas forcément qu’ils ont envie de vivre la même épreuve ou qu’ils ont envie de vivre ce qu’il s’est passé, c’est qu’ils ont envie de connaitre le Dieu que cette personne a connu dans sa vie. Manifestement Dieu se plaît a se révéler dans les cœurs à travers les histoires des personnes et on le voit à travers les écritures aussi parce que dans la Bible nous rencontrons des hommes et des femmes qui ont rencontrés Jésus à des moments clé de leur vie. Les livres qui cumulent différents témoignages comme ça sont si rares que je pense, en tout cas j’espère, que le lecteur puisera un certain encouragement, un certain émerveillement de la manière dont Dieu peut se révéler dans des situations complètement différentes, à des personnes complètement différentes mais d’une manière tout a fait singulière parfois assez ordinaire, parfois même complètement étonnante, mais les témoignages c’est quelque chose qui parle à des lecteurs chrétiens, des lecteurs non chrétiens, mais on est tous encouragés par des témoignages de vie où parfois m’a interpellé dans ma manière de vivre.

Vous aimez l'article ? Partagez-le sur un réseau social. Vous nous aidez ainsi à le faire connaitre ;)

Auteur de l’article : Éditions Clé

Éditions Clé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *